Les Petits Mystères de la vie

Vendredi: Entièrement en français !

Les Petits Mystères de la vie

lay ptee mee-STAIRD lah vee. Cliquez ci-dessous pour écouter cet article lu en français. 

The little mysteries of life

Chaque nuit, avant qu’on se couche, mon mari et moi, je borde soigneusement le lit. Il ne s’agit pas d’avoir peur de tomber du lit; c’est plutôt une de ces petites habitudes retenues depuis notre enfance.

Et tous les matins, on se réveille pour découvrir que le drap a migré vers la gauche jusqu’à traîner par terre, et la couverture, simultanément, vers la droite, pour faire de même. Ou le contraire. Comment cela se peut-il ? Si les draps commencent la nuit pour ainsi dire épinglés l’un à l’autre, comment peuvent-ils voyager dans deux sens différents ? Je suis tenté de les attacher pour de vrai avec de ces grosses épingles à couvertures qu’on utilisaient autrefois pour le camping.

Moi, je trouve que c’est bizarre. Je ne suis pas une de ces personnes qui se plaignent des chaussettes perdues dans la machine à laver. (Ma machine n’a pas d’appétit pour les chaussettes, d’ailleurs, quoiqu’elle elle adore ôter les cordons des pantalons pour les nouer autour des bras d’un sweater.) Tout de même, je voudrais savoir comment il se fait que le téléphone sonne toujours juste au moment ou j’ai les mains plongées dans le pétrin, pour faire le pain.

Et il serait utile de savoir pourquoi notre chienne se met à aboyer à tue-tête au moment même où je parle au téléphone de quelque chose d’important avec quelqu’un d’important.

Et à propos des chiens, comment la mienne peut-elle manger tout ce qu’il y a dans son bol, sauf la petite pilule rose ? Elle lèche le fond du bol, sans jamais toucher la petite pilule : sèche, brillante, fière. Comment est-ce possible ?

Au sujet de pilules… Vous avez remarqué que les comprimés que vous prenez ne s’épuisent jamais tous en même temps ? Il y a toujours une ordonnance qui s’épuise juste après les autres, mais avant que votre assurance vous permette de l’exécuter à nouveau.

C’est fait exprès pour nous agacer. Et c’est fatigant, tout ça. Il y a des soirs où j’aimerais me jeter au lit, épuisée, sans même prendre le temps de border les draps. Mais ce serait pire. On ne fermerait pas l’oeil de la nuit, occupés comme on le seraient de tenir les draps comme un étau pour les empêcher de vagabonder.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s